Retraite d’un établi

Les établis sont conçus pour en voir de toutes les couleurs.

Mais après de longues années de bon et loyaux services ils méritent une retraite plus « pépère » !

La base de départ


Voici un établi que j’ai récupéré dans son jus comme on dit. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a bien vécu … 😄😄😄

Etabli rustique

Malgré son aspect, il se plie encore très bien et le mécanisme qui ouvre les mâchoires du plateau ne sont pas très grippées.

Transformation etabli

Le plateau en bois n’était vraiment pas récupérable, alors une mise à nu s’imposait.

Une bonne séance de ponçage de la partie métallique qui fut plus périlleuse que je ne le pensais. Décaper du fer n’est jamais très simple car il y a souvent des recoins inaccessibles et les peintures sont à la base prévues pour recevoir potentiellement des chocs donc c’est du costaud !

J’ai donc testé plusieurs techniques dont deux se sont révélées totalement inefficaces. 

La première est la pose de produit décapant, qui malgré le respect total de la procédure de pose, n’a quasiment rien enlevé et m’a rajouté un temps supplémentaire pour tous nettoyer après.

La deuxième est la technique du décapeur thermique qui dans ce cas n’a pas été très efficace non plus mais le problème venait plus de la forme à décaper.

J’ai donc opté pour un dégrossissement à la meuleuse d’angle avec un disque abrasif et j’ai fait les finitions à la main.

Bien évidemment la meilleure solution aurait été de sabler le chassie mais il s’agit là d’un autre budget que je ne peux pas encore me permettre ! 😜

Une fois le chassie propre et repeint il suffit de découper le nouveau plateau dans du contre plaqué épais et de l’installer.

Finition du bureau

Et voilà, un peu de déco afin de lui donner une personnalité et notre vieil établi pourra trouver une seconde vie en tant que bureau …


0 commentaire pour “Retraite d’un établiAjouter le vôtre →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *